Évolution des IDE entre 2018 et 2019. … Pour le Maroc, l’économie fait face à … Pour ce qui est des prévisions de croissance, la … Il s’est maintenu au même niveau atteint une année auparavant . Il s’est creusé de 12,8 milliards de DH en un mois pour s’établir à 41,9 milliards au terme des sept premiers mois de cette année, … En attendant que les critiques des magistrats de la Cour des comptes trouvent écho et aboutissent à une amélioration de la présentation des comptes publics, le déficit budgétaire a reculé de 4 milliards de DH en 2017 pour s’établir à 38 milliards de DH (source TGR). Ces milliards qui ne rentreront pas dans les caisses et ces milliards supplémentaires qui en sortiront vont faire exploser le déficit bien au-delà des 2,2 % du PIB prévus en 2020. Toujours est-il que tout l’enjeu pour les Etats est d’anticiper le coût engendré par le virus pour les années prochaines. L’écart budgétaire s’est maintenu au même niveau enregistré à la même période de l’année précédente. «Le défi est énorme, mais nous devons l’assumer», dixit Bouvier. Le déficit budgétaire s’accélère. Mohcine Lourhzal Une remise en cause … Le projet de la Loi de finances 2012 vise à ramener ce déficit à 5 % du PIB en 2012 au lieu de 6,8 % du PIB réalisés en 2011 (hors recettes de privatisation). D’après l’agence de notation Moody’s, le déficit budgétaire devrait passer à 3% cette année et 2,8% en 2018 contre 3,5% en 2016. Et quelles prévisions pour la fin 2020. Source : Office des Changes. La charte de déconcentration administrative au Maroc. Selon un document du ministère de l’économie et des finances, le monde passe par une crise exceptionnelle dont l’impact sera plus rude que celui de la crise financière de 2008. Selon la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT), publiée par le ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration, à fin septembre 2020, le déficit budgétaire s'est établi à 42,8 milliards de dirhams (MMDH), contre 28,5 MMDH à la même date de l'année dernière. Le ministre a expliqué que "le projet de budget vise à diminuer le déficit budgétaire à 6.5% du PIB contre 7.5% du projet de budget révisé de 2020" Le gouvernement a relevé de 3% les prévisions de déficit pour cette année en raison du coronavirus, en liaison avec les … L’agence de notation s’attend à ce que le déficit budgétaire s’établisse à 7,9% du PIB en 2020, et 6,5% en 2021, contre 4,1% (hors recettes de privatisation) en 2019. En effet, la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) a fait dégager un important déficit budgétaire de près de 29,1 milliards de DH à fin juin, contre 17,6 milliards une année auparavant. Impact de la réforme des CRI sur l”attractivité du Maroc et sur son climat des affaires. L’objectif de placer le déficit budgétaire à 3,3 % du PIB à fin 2019 n’a pas été atteint. Dès l’annonce de la reprise des relations diplomatiques, Mohammed VI avait assuré au président palestinien Mahmoud Abbas la poursuite de «l’engagement permanent et soutenu du Maroc en faveur de la cause palestinienne juste». Analyse économétrique de l’efficacité de la politique monétaire et budgétaire au Maroc Le travail empirique est basé sur un modèle SVAR. Note d’analyse : Projet de Loi de Finances 2021 Le 2 novembre 2020 ... l’Etat vise à réduire le déficit budgétaire de 1% à 6,5% du PIB en 2021. La dette … 3. La facture du premier semestre de l’année 2020 a été salée pour le gouvernement. Sur le plan budgétaire, la pandémie aura un impact négatif sur le rythme de l’assainissement budgétaire et, à son tour, sur les besoins de financement brut et la dette. Au cours de ce trimestre, l’économie marocaine a reculé de 13,8%, contre 0,1% de croissance enregistrée au premier trimestre de la même année. Pour ces derniers, le déficit budgétaire s’établira à 7,9% du PIB en 2020, et 6,5% en 2021, contre 4,1% (hors recettes de privatisation) en 2019. Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) vient de dévoiler ses projections pour la croissance de l’économie marocaine pour 2020 et 2021. En effet, selon la banque mondiale, l’économie internationale enregistrerait une contraction de 5.8% ce qui expose 1.5 milliards de personne dans le monde au chômage .Au Maroc, […] Le gouvernement ambitionne à travers la Loi de finances 2020 réaliser un taux de croissance de l’ordre de 3,7%, contenir l’inflation au dessous de 2% et préserver les équilibres financiers en limitant le déficit budgétaire à 3,5%. Dans son rapport publié lundi, la Banque mondiale a revu ses perspectives pour le Maroc. Page 2 Page 4 Page 3 VSD 14-15-16 AOÛT 2020 24-25-26 DOU AL HIJJA 1441 29-30-31 2969 24-25-26 AV 5780 DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : MOHAMMED HAITAMI PRIX : 5,00 DH - 1,00 EURO N°17 037 Page 3 Page 2 Page 4 La bataille d’Isly, ou l’engagement constant du Maroc envers le Maghreb Résistance Le Conseil de gouvernement adopte un décret simplifiant les procédures de recouvrement … Le déficit budgétaire global devrait atteindre plus de 6% du PIB en 2020. Il représente 3,5% du PIB contre 4,1% en 2016. Le projet de loi de finances 2021 vient dans un contexte particulier de crise inédite de par l’enchaînement des événements qui l’ont causé et le degré élevé d’incertitude auquel ils débouchent. La note économique de BMI Research revient largement sur l’état de santé des finances publiques. Mais comme le Sahara, le soutien aux Palestiniens y est considéré une «cause nationale». Le déficit budgétaire continue de se creuser d’un mois à l’autre, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du 19 septembre. La forme fonctionnelle de notre modèle s’écrit sous la forme : TC= F (M3, IPC, DT, RO). Dans un environnement national et international de propagation de la pandémie covid-19, la fermeture des territoires et l’arrêt des échanges à l’échelle mondiale ont fait couler beaucoup d’encre. Au Maroc, le déficit budgétaire hors privatisation devrait presque doubler en 2020 pour atteindre 7,9% du PIB. Compte à rebours pour le gouvernement El Otmani | Visite surprise du Roi à Fès | Conseil national du PJD : Benkirane derrière le report | Affaires étrangères : Bourita recrute | Casablanca sur le rythme du déficit budgétaire | FGD et la fusion reportée. Point du ministère de l’économie et des finances. Par Iliasse E., Publié le 28/12/2020, mis à jour le 28/12/2020 Les données statistiques du ministère des Finances sont plus qu'alarmantes. Le déficit structurel de la France toujours au sommet en 2020. Lequel déficit serait notamment dû à l’augmentation des dépenses sociales et économiques liées au Covid-19 et à la baisse des recettes fiscales, en particulier de l’impôt sur les sociétés. Ce concept d’incertitude évacue la capacité de tout calcul probabiliste destiné à prédire l’avenir sur la base de la régularité des tendances observées dans le passé. Ainsi, et au cours des dernières années, le … Le gouvernement marocain est bien conscient de la nécessité de maîtriser le déficit budgétaire. Maroc : Le déficit budgétaire a triplé au 1er trimestre 2013 comparé à celui de 2012. Au terme du premier trimestre 2013, le déficit budgétaire a triplé par rapport à celui enregistré sur la même Préoccupations relatives au capital humain - Assurer l'égalité des genres Nadereh Chamlou, Conseillère senior, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Banque mondial… Le rapport de la Banque mondiale souligne une baisse significative de la production au Maroc, en particulier au cours du deuxième trimestre de 2020, qui a été marqué par le confinement. La baisse des flux entrants d’ide au Maroc en 2019 (-47% par rapport à 2018) les causes ? nationale et de la demande étrangère adressée au Maroc et (ii) une légère hausse des ... le déficit et l’endettement publics. Le déficit budgétaire s'est élevé à 39 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2019 contre 33,4 MMDH durant la même période en 2018. Ces prévisions plutôt optimistes n’ont pas suffi pour convaincre les analystes de Fitch.