Pour ce qui est du mandat de représentant syndical et de membre suppléant du CSE : le cumul n'est pas possible non plus. Mandats d’élu suppléant et de représentant syndical au CSE : un accord collectif ne permet pas de déroger à la règle du non-cumul de ces mandats Sur le fondement de l’article L. 2314-2 du Code du travail, un syndicat avait désigné un salarié en qualité de représentant syndical au sein d’un comité social et … ... Dans les entreprises de moins de 300 salariés, le délégué syndical est membre de droit du CSE. L'employeur met à disposition du CSE un local et un panneau d'affichage. L2143-9 du code du travail). Dans ce cas, il n’y a pas de représentant syndical siégeant au comité d’entreprise. A noter que si dans les entreprises de moins de 300 salariés, la loi impose un cumul de mandats - le délégué syndical étant aussi de droit représentant syndical au CSE - le syndicat doit renoncer à avoir un RS au CSE si son DS se fait également élire comme membre titulaire ou suppléant du comité (art. L. 2143-22 du code du travail). Ce n'est qu'en cas de renonciation explicite au cumul de mandats que le délégué syndical devra en … Un salarié peut être représentant syndical sans être délégué syndical, sauf dans les entreprises de moins 300 salariés où seul le délégué syndical … Ainsi, un salarié qui est à la fois membre du CSE et délégué syndical, cumulera 18 heures de délégation au titre d’élu CSE (effectif salarial compris entre 50 et 74 salariés) et 12 heures de délégation pour son mandat syndical. Cette matrice, publiée par wk-rh, récapitule l’ensemble des mandats possibles et recense 3 cas particuliers: (1) Sauf si le délégué syndical obligatoirement désigné représentant syndical au CE, renonce à ce dernier mandat. La délégation du personnel au CSE. S’agissant du comité social et économique (CSE), les conditions requises pour pouvoir devenir représentant des salariés suppléant et représentant syndical sont exactement les mêmes que celles sous l’empire de l’ancien comité d’entreprise (CE). De plus, dans les entreprises de moins de 300 salariés, le délégué syndical est de droit représentant syndical au CSE : vous devez donc continuer d'être invitée aux réunions ordinaires ou extraordinaires de l'instance. Qui dit cumul des fonctions représentatives, dit cumul des crédits d’heures. Avec l’instauration du CSE (comité social et économique), la création d’une instance unique devient obligatoire.Les nouvelles dispositions légales réorganisent le dialogue social et marquent la disparition des délégués du personnel, du CE et du CHSCT. Sauf disposition conventionnelle, ce mandat n’ouvre pas droit à … Le suppléant ne siégeant pas au CSE, on aurait donc pu penser que le cumul de mandat était possible. Le cumul entre le mandat de représentant syndical et le mandat de membre titulaire du CSE n’est donc pas possible. Leurs fonctions sont incompatibles : les fonctions délibératives du titulaire ne peuvent pas se cumuler avec les fonctions consultatives du représentant syndical. Dans les établissements de moins de 50 salariés, les syndicats représentatifs dans l’établissement peuvent désigner, pour la durée de son mandat, un membre de la délégation du personnel au CSE, comme délégué syndical. Mais non ! La Cour de cassation est venue apporter une solution différente (14). Le représentant syndical au CSE a vocation à prendre la parole et faire des déclarations au nom de son syndicat au cours des réunions du comité. Le délégué syndical étant de droit représentant syndical au CSE, il exerce cette fonction même si le syndicat a omis de le préciser dans le courrier le désignant comme délégué syndical. Dans les entreprises de moins de 300 salariés et dans les établissements appartenant à ces entreprises, le délégué syndical est, de droit, représentant syndical au CSE. On vous a bien carotté.